Description du projet

Les thématiques de recherche de FORESEE sont déclinées selon trois axes principaux :

– L’axe de « caractérisation de la ressource » (tâche 3) est dédié à la description de la ressource forestière en quantité et en qualité. Différentes méthodes de télédétection dont le Lidar seront testées avec différents types de stratification.

– L’axe de « dynamique de la ressource » (tâche 4) s’attache à prévoir la disponibilité dans le temps en associant des modèles de croissance et en utilisant notamment des méthodes de calcul d’indice de productivité obtenus par Lidar et photogrammétrie.

– L’axe de « conditions de mobilisation » (tâche 5) apporte des éléments sur les deux principaux paramètres qui déterminent l’exploitabilité des peuplements : la topographie et la desserte forestière en exploitant les possibilités des MNT issus du LiDAR.

Une tâche spécifique (tâche 2) est dédiée à l’interface entre le travail de recherche et ses applications. Elle comprend une caractérisation des enjeux technico-économiques du bois énergie des différentes régions d’étude en lien avec les professionnels de la filière, et un benchmarking international. Elle comprend aussi une évaluation technico-économique continue des acquis du projet

tachesArticulation des tâches du projet FORESEE 

 france calquesCes trois axes thématiques sont développés simultanément dans trois zones représentatives des forêts françaises :

– Le massif des landes de Gascogne (1 M ha) qui se caractérise par une filière fortement structurée avec des enjeux importants pour la filière bois. Essentiellement constitué de peuplements équiennes et mono-spécifiques de pin maritime, il constitue un cas simple et, à ce titre, un laboratoire d’étude privilégié pour tester et transposer des méthodes.

– Les forêts feuillues de plaine qui représentent la moitié de la forêt française et un gisement majeur en bois-énergie. Trois massifs forestiers du Nord-Est représentatifs de la diversité des peuplements feuillus français (futaie régulière, taillis sous-futaie) sont étudiés : les massifs de l’Observatoire Permanent de l’Environnement (OPE) mis en place par l’ANDRA et les forêts domaniales de Haye et de Languinberg en région Lorraine.

– Les forêts de montagne qui représentent environ 35 % des forêts françaises et dont la valorisation est plus qu’ailleurs conditionnée par les contraintes technico-économiques. Elle est notablement sous-valorisée du fait des difficultés d’accès (insuffisance des dessertes) et de la pente parfois importante (nécessitant des techniques de récolte spécifiques). Les forêts de montagne sont traitées au travers de plusieurs sites d’étude en région Rhône-Alpes : vallée de Chamonix, Ht-Chablais, communes de St Paul de Varces et Veyrier du Lac.

Localisation des sites d’étude de FORESEE
Fond de carte :  BDALTI®1000, CLC 2006

Le projet prévoit enfin un cas d’étude constitué par une zone d’environ 1200 km2, situé dans le Massif Vosgien et sur lequel l’IGN prévoit une acquisition LiDAR. L’emprise de la zone concernée inclut une variété de situations forestières qui en fait tout l’intérêt pour un site de  validation : des peuplements résineux et mélangés sur pente forte et des peuplements majoritairement feuillus en zone de colline. L’évaluation des outils développés sur cette zone permettra d’analyser les contraintes de généralisation et les conditions de déploiement des acquis du projet.