Partenaires


fcba         onf         IRSTEA_LOGO         inra         Impression         sintegra         ucff


Le consortium rassemble 7 partenaires choisis pour leur pertinence et leur complémentarité par rapport aux objectifs visés : FCBA, centre technique de la filière bois, ONF établissement public en charge de la gestion des forêts publiques, IRSTEA et INRA, organismes de recherche travaillant notamment sur les forêts, IGN, institut géographique national et SINTEGRA, entreprise privée de photogrammétrie et UCFF organisme en charge de la gestion des forêts privées

FORESEE rassemble à la fois les partenaires scientifiques les plus avancés en France sur l’utilisation de données de télédétection et de Laser aérien, et sur les techniques statistiques de traitement spatial des données (IRSTEA et INRA).

L’ IGN a été choisi pour ses compétences sur la valorisation des données de photographies aériennes, pour la constitution de la version IRC de la BDORTHO®, et de la couche « forêt » de la BDTopo®. L’IGN se dotant de l’outil LiDAR, ce projet permettra de bien prendre en compte les spécificités des différentes utilisations possibles pour la ressource.

Le partenariat avec une entreprise indépendante d’acquisition et de traitement de données LiDAR permettra de bien mettre en avant les complémentarités avec les autres sources de données et de donner à SINTEGRA les orientations techniques et économiques de mise en œuvre plus abordable des mesures LiDAR.

Enfin les partenaires techniques, FCBA, UCFF et ONF, par leur connaissance de la filière et les applications concrètes attendues du LiDAR, permettront de cadrer le projet vers une analyse technico-économique ciblée : l’objectif est de tester la viabilité de ces mesures pour les applications ressource bio-énergies et d’en donner les attributions techniques (paramètres de vols, analyses des données) et leurs coûts associés.

En outre, des partenaires sont associés au projet FORESEE.
L’ANDRA contribue au projet en mettant à disposition des données issue du site de Bure au travers de l’Observatoire Permanent de l’Environnement.